Le cap du 5000e bébé né avec une sage-femme franchi!

lundi 26 juin 2017

Émile, Léon et Marie-Lou ont permis aux sages-femmes de dépasser le chiffre magique de 5000 bébés nés avec leur aide en Estrie depuis 1994.


Émile et ses parents, Éliane et Michaël, de Sherbrooke

Voici les trois histoires de suivi ou de naissance avec une sage-femme de la Maison de naissance de l’Estrie :

Émile

Après avoir accompagné une amie à une séance d’information, Éliane, qui était à 20 semaines de grossesse, a décidé de poursuivre son suivi avec les services sages-femmes. L’accouchement était prévu à la Maison de naissance de l’Estrie.

À 40 semaines et 5 jours, le travail ne débutait pas et le bébé ne s’engageait pas vraiment non plus, alors les parents ont demandé d’être transférés à l’Hôpital Fleurimont. La rupture des eaux faite, le cœur d’Émile s’est mis à décélérer et on a dû avoir recours à une césarienne.

Toutefois, Éliane recommande le suivi avec des sages-femmes : « Elles ont été présentes tout le long et je me suis sentie soutenue même après l’accouchement. Je n’hésiterais pas à recommander le recours à une sage-femme ou même à l’envisager pour un deuxième enfant », exprime-t-elle, reconnaissante. La mère d’Émile ajoute : « J’ai apprécié l’approche naturelle, les rendez-vous où on peut prendre le temps de poser toutes nos questions. »

Léon

Les parents avaient prévu un accouchement dans l’eau en pleine nature avec vue sur les champs et montagnes. Les lucioles les ont même accompagnés lors des dernières contractions. Mais un orage s’est pointé et toute la famille est rentrée. C’est le père, avec les consignes de Sonya, qui a accueilli le bébé lors de sa sortie, après sept heures de travail, et qui l’a déposé sur sa maman.

Anthony n’a que des bons mots pour les sages-femmes : « Elles ont été pertinentes, chaleureuses, attentionnées et bienveillantes ». « Léon est arrivé six minutes avant la fin de la fête des pères, tout un cadeau pour moi et ses deux grands-papas! », ajoute-t-il, ému.     

Kimberley Ellis a accouché de Léon chez elle à Glen-Sutton 

Marie-Lou

Stéphanie avait un suivi médical à Bromont et pensait donner naissance à l’Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins. Elle a changé d’avis en apprenant l’ouverture du point de services sages-femmes à Granby, qui lui permettait d’avoir ce type de suivi. L’accouchement devait se faire à la Maison de naissance à Sherbrooke, mais tout s’est passé tellement vite, en 2 h 40 au total, que Marie- Lou est née à domicile. Sa sage-femme Annie a pu récupérer tout le matériel nécessaire au point de services à temps.

« Annie est extrêmement compétente et a été rassurante tout au long du processus. Nous sommes bien contents du déroulement final, tout en simplicité, pas compliqué. » La mère de Marie-Lou conclut : « Pour moi, ce suivi va de soi. J’ai tout de suite eu confiance. Tout est regardé de façon globale et nous sommes vraiment pris en considération, avec beaucoup de respect. »

La Maison de naissance de l'Estrie

En près de 25 ans d’existence, le nombre de sages-femmes est passé de 5 à 13. Elles effectuent en moyenne 350 accouchements par année, ce qui représente près de 10 % des naissances dans la région. Les parents choisissent un accouchement à domicile ou à la Maison de naissance de l’Estrie à Sherbrooke dans 95 % des cas, et en centre hospitalier dans 5 % des cas. Depuis décembre 2016, il y a également un point de service à Granby.  

Liens complémentaires  

D’autres renseignements sur ce suivi et une vidéo explicative

Information sur les prochaines séances d'information : Facebook de la Maison de naissance de l’Estrie

Renseignements sur tous les services liés à la grossesse et à l’accouchement de l’établissement

  


Fichiers complémentaires

Communique_5000e-bebe_service_sages-femmes.pdf143 K

<< Retour à la liste des nouvelles