COVID-19

To learn more, visit santeestrie.qc.ca/covid-19

Questions? Call 1-877-644-4545. Any symptoms? Use the Self-Assessment Tool

Extreme Heat

Protect Yourself during Heat Waves

Extreme heat can have health impacts, especially dehydration, significant fatigue, headache, nausea, and dizziness.

Avoid heat's harmful effects:

  1. STAY HYDRATED: Drink plenty of fluids (e.g., water, juice diluted with water, sports drinks without caffeine) without waiting to feel thirsty or as recommended by a doctor.
  2. KEEP COOL: Spend at least 2 hours a day somewhere cool (ideally with air-conditioning).
  3. LIMIT PHYSICAL ACTIVITY: Take it easy and reduce outdoor physical activities, particularly between 10 a.m. and 3 p.m.

Recommended Cool Places

There are many cool places available:

  • shopping centres
  • cinemas
  •  libraries
  • other air-conditioned places.

If you don't have air-conditioning at home, you should spend at least two hours a day in an air-conditioned place during a heat wave. If that is not possible, look for somewhere cool outside.

At-Risk Areas

Certain environmental features increase heat-related health risks. For example, urban areas with a significant amount of asphalted surfaces, certain types of buildings, and scant vegetation can create what is known as the "urban heat-island effect." Heat islands can be up to 12°C hotter than other areas in the same region. There is a high concentration of urban heat islands in the various municipalities in Estrie.

If you live in an urban heat island, you are at greater risk of having heat-related issues.

Locating Heat Islands in Estrie (French)

Chaleur extrême et COVID-19

Dans le contexte actuel de pandémie, plusieurs mesures ont été mises en place afin de diminuer la propagation du virus. Considérant que plusieurs de ces mesures ne correspondent pas aux mesures de prévention généralement mises en place lors d’une vague de chaleur, la Santé publique a adapté ses recommandations.

Ventilation, climatisation et ventilateurs

Si un système de ventilation est présent et en bon état de fonctionnement, il peut continuer à être utilisé sans problème puisque cela favorise l'apport d'air de l'extérieur vers l'intérieur.

En l'absence de ventilation mécanique centralisée, la ventilation par ouverture périodique des fenêtres (surtout la nuit lorsque la température est inférieure à l'extérieur lors des vagues de chaleur) est recommandée. Il est également conseillé d’aérer les pièces en ouvrant les fenêtres au maximum et les portes de corridor durant une quinzaine de minutes au moins trois fois par jour.

Concernant les systèmes de climatisation mobiles ou de fenêtre qui sont déjà présents dans certains lieux, ces derniers peuvent toujours être utilisés même si cela implique une recirculation de l’air intérieur. Par contre, le cas échéant, il est important d’assurer une bonne ventilation de la pièce (soit par un système de ventilation, soit en ouvrant les fenêtres).

Pour ce qui est de l’utilisation de ventilateurs sur pied, ils sont généralement à éviter dans les lieux communs (c’est-à-dire fréquentés par plusieurs personnes), car ils pourraient contribuer à propager le virus s’il y avait présence de personnes infectées, même si asymptomatique. Cependant, étant donné le très faible nombre de cas de COVID-19 circulant en ce moment en Estrie et considérant qu’un ventilateur sur pied diminue l’inconfort lié à la chaleur, son utilisation pourrait être tolérée, en respectant les balises suivantes :

  • Le flux d’air provoqué par le ventilateur sur pied ne doit pas être dirigé vers le visage des occupants de la pièce;
  • Le système de rotation du ventilateur sur pied ne doit pas être en fonction.
  • Si la température de la pièce est supérieure à 35 °C, l’utilisation de ventilateurs sur pieds pourrait accélérer l’assèchement et la déshydratation. Il est alors d’autant plus important de s’hydrater adéquatement en consommant fréquemment de l’eau.

 

Concernant les ventilateurs de plafond, le mécanisme ne favorisant pas l'apport d'air extérieur, cela s'apparente plus à un ventilateur sur pied, mais avec l'avantage qu'il ne dirige pas directement l'air au visage des occupants. Ce n’est donc pas problématique de l'utiliser.

Références :

https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/covid/2992-environnement-interieur-qr-covid19.pdf 

https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/3034-climatiseurs-ventilateurs-milieux-scolaires-garde-camps-jour-covid19.pdf

Lieux de fraîcheur publics intérieurs

Durant les heures les plus chaudes de la journée (12 h à 21 h), il est recommandé aux municipalités de prolonger les heures d'ouverture de certains lieux publics climatisés désignés (ex. : bibliothèques, aires communes des centres d’achats, etc.), et ce, même en contexte de pandémie. L’utilisation de lieux privés fermés ou moins achalandés en raison de la pandémie peut aussi être envisagée (ex. : cinéma, hôtels). Un aménagement devrait être prévu afin de respecter les consignes sanitaires en vigueur notamment la distanciation physique, l’aération et le nettoyage des lieux (www.inspq.qc.ca/covid-19). Ces lieux ne devraient pas être fréquentés par des personnes atteintes de la COVID-19 ou ayant des symptômes compatibles avec celle-ci.

Lieux de fraîcheur publics extérieurs

La plupart des parcs offrent des endroits ombragés (ex. : sous les arbres) avec des aires de repos telles que des bancs ou des tables de pique-nique à l’ombre. Ces endroits offerts dans plusieurs municipalités sont considérés comme des lieux de fraîcheur extérieurs.

Piscines, jeux d’eau et plages publiques

Durant une vague de chaleur, il est recommandé aux municipalités de prolonger les heures d'ouvertures des piscines et jeux d'eau, et ce, même en période de pandémie. Un aménagement devrait être prévu afin de respecter les consignes sanitaires en vigueur notamment la distanciation physique et les mesures d'hygiène. Les exploitants de ces installations doivent s’assurer de mettre en place des mesures afin de respecter les consignes sanitaires.

L'ouverture des plages publiques et privées est prévue le 22 juin.

L'ouverture des piscines publiques et jeux d'eau est autorisée par la Direction nationale de santé publique. Consultez l'horaire auprès de votre municipalité. 

D’autres moyens pour se rafraîchir :

Adultes : prendre une douche ou un bain frais aussi souvent que nécessaire ou de rafraîchir sa peau plusieurs fois par jour avec une serviette mouillée.

Bébés et enfants : les parents devraient aussi être invités à rafraîchir leur peau plusieurs fois par jour avec une serviette mouillée ou de leur faire prendre un bain frais aussi souvent que nécessaire.

Useful Links

Share