COVID-19

Pour en savoir plus, visitez santeestrie.qc.ca/covid-19

Des questions? Appelez au 1 877 644-4545. Des symptômes? Faites votre autoévaluation.

La maladie de Lyme inquiète

Friday August 14, 2015 |

La Direction de santé publique du CIUSSS de l’Estrie – CHUS dévoile les résultats d’un récent sondage sur la maladie de Lyme. Quelque 80 % des 421 répondants se disent inquiets à propos de cette maladie. De l’information et de la sensibilisation restent donc à faire quant aux moyens de la prévenir.


Après une marche dans les herbes longues, il est recommandé d'inspecter sa peau à la recherche de tiques.

Le sondage a été mis en ligne sur Facebook du 4 au 11 août 2015. La moyenne d'âge des répondants est de 39 ans avec une proportion de 81 % de femmes.

Principaux résultats

  • 80 % des répondants se disent inquiets de la maladie de Lyme.  
  • 78 % des répondants s’exposent aux tiques responsables de la maladie de Lyme au moins 1 fois par mois lors de leurs activités à l’extérieur.
  • L’activité la plus commune entraînant un risque d’exposition est la randonnée en
    forêt.
  • Certains des moyens de protection prouvés efficaces sont peu utilisés. Seulement 1 répondant sur 3 utilise du chasse‐moustique ; seulement 1 répondant sur 3 s’inspecte la peau après une activité à l’extérieur. 

Quelques faits sur la maladie de Lyme

  •  Jusqu’à présent en 2015, 12 cas probables ou confirmés de maladie de Lyme ont été répertoriés en Estrie.
  • 1/3 des municipalités de l’Estrie sont classées à HAUT risque d’exposition aux tiques responsables de la maladie de Lyme dont Sherbrooke, Granby et Magog.
  • La maladie de Lyme peut engendrer des complications graves (articulaires, cardiaques, neurologiques) si elle n’est pas traitée.
  • L’utilisation du chasse‐moustique contenant du DEET est prouvée efficace pour prévenir la maladie de Lyme.
  • Si la tique est retirée dans les 24 premières heures de la morsure, le risque de transmission de la maladie de Lyme est grandement diminué. C’est pourquoi il est important d’inspecter la peau après une sortie dans les hautes herbes.


<< Back to news list
Share