COVID-19

To learn more, visit santeestrie.qc.ca/covid-19

Questions? Call 1-877-644-4545. Any symptoms? Use the Self-Assessment Tool

Route sans fin : des jeunes parcourent 60 km en vélo

Thursday June 08, 2017 | News

Un groupe de jeunes en centre jeunesse relève le défi avec l'ex-athlète paralympique, Jean-Thomas Boily.



Un défi pour des jeunes en difficulté

Les jeunes en Centre de protection de l’enfance et de la jeunesse (CPEJ) du CIUSSS de l’Estrie – CHUS ont parcouru un trajet de près de 60 kilomètres dans le cadre de la randonnée cycliste provinciale Une Route sans fin.

Ils étaient accompagnés dans ce défi par des intervenants, des bénévoles et l'ex-athlète paralympique Jean-Thomas Boily qui s'est  joint à la portion estrienne de la Route sans fin pour la première fois.

Route sans fin : un défi en vélo dans tout le Québec

Créé il y a 12 ans par les centres jeunesse du Québec, l’événement amène chaque année plus de 1000 jeunes, de 6 à 18 ans, à parcourir conjointement par région au-delà de 1000 km à travers la province. Une Route sans fin offre aux jeunes en difficulté l’occasion de s’investir dans un projet collectif permettant de développer leur estime personnelle, leur confiance en eux et leur persévérance.

Jean-Thomas Boily : un président d'honneur inspirant pour la jeunesse

Le président d'honneur de l'événement, Jean-Thomas Boily, a lui-même eu plusieurs défis à relever dans sa jeunesse. Lui qui a perdu l’usage de ses jambes dans un accident de ski acrobatique alors qu’il avait 15 ans est très heureux de s'associer à cette aventure à vélo qui encourage la persévérance et le dépassement de soi. L’ex-athlète paralympique s’est d’ailleurs joint au groupe jeudi dernier pour rencontrer les jeunes, échanger et prendre part au dernier entraînement extérieur avant le grand jour.

« Oser se dépasser, se donner des défis personnels et mettre des efforts pour les relever, c’est ce que font ces jeunes et je trouve ça inspirant! », explique l’athlète qui a dû faire face à d’importants changements dans sa vie après son accident qui l’a rendu paraplégique. 

J’ai eu le plaisir de rencontrer les jeunes et les intervenants qui prennent part à la Route sans fin Estrie et j’ai été impressionné par l’énergie qui se dégageait du groupe. Ils se sont tous beaucoup investis dans leur préparation et ça paraît. C'est un gros défi à relever de faire plus de 50 km et dans les côtes en plus. » Jean-Thomas Boily, ex-athlète paralympique


Additional Files
Communique_RouteSansFin.pdf

<< Back to news list
Share