Agir pour et avec l’usager : notre approche expliquée simplement

mercredi 01 mai 2019 | Actualités

Vous entendez de plus en plus parler de « agir pour et avec l’usager»? Qu’est-ce que cette approche exactement?



S'impliquer pour mieux soigner

Cette approche vise à renforcer l’implication des citoyens et des communautés dans la relation de soins et de services.

« Agir POUR et AVEC, c’est considérer les personnes et les communautés dans lesquelles elles vivent, autant dans notre manière d’organiser les soins et les services que dans notre manière de les offrir. Cela signifie que nous invitons et encourageons l’usager et ses proches ainsi que les communautés à exprimer leurs besoins, à participer aux décisions qui les concernent en donnant leur avis, en faisant des choix et en exerçant leur pouvoir d’agir. Ce n’est pas de faire à leur place, c’est de faire avec eux. » - Joanne Roberts, directrice de la qualité, de l’éthique, de la performance et du partenariat (DQEPP).

Rehausser la qualité des soins et des services

L’approche de partenariat cherche à améliorer la santé et le bien‐être des usagers et de leurs proches en rehaussant la qualité, la pertinence et la sécurité des soins et des services, ainsi que la qualité de leur expérience de soins et de services. Selon Jean-Guillaume Marquis, chef du service expérience usagers et soins spirituels, agir POUR et AVEC l’usager, ses proches et la population, ça veut dire :

  • donner à l’usager de l’information compréhensible pour renforcer son pouvoir d’agir;
  • faire équipe avec ses proches et avec les communautés;
  • créer des environnements propices au bien-être et à la guérison;
  • reconnaître la personne dans sa globalité;
  • faire preuve de respect, de bienveillance et de compassion.

Le petit « plus » d’agir pour et avec

POUR, c’est mettre de l’avant le point de vue des personnes et des collectivités pour répondre à leurs besoins, et ce, en utilisant les compétences et les ressources professionnelles et matérielles.

  • Par exemple, en aménageant un espace destiné aux enfants, les intervenants vont choisir un décor, un ameublement et des objets pensés pour cette clientèle.

AVEC, c’est favoriser l’autonomie des personnes et des collectivités en les informant, écoutant, consultant et intégrant. C’est valoriser le savoir et les expériences accumulés par l’usager.

  • Par exemple, un physiothérapeute en réadaptation va, pour le choix d’un traitement, consulter l’usager afin de connaître ses attentes, ses objectifs et son projet de vie. Le physiothérapeute va s’adapter à l’usager.

En savoir plus

Consulter les autres nouvelles de ce dossier



<< Retour à la liste des nouvelles
Partager