Aider les tout petits à mieux grandir

mardi 04 mai 2021 | Actualités

Partage d’expertises et d’expériences pour agir et mieux soutenir le développement des enfants avec des retards de développement à l’ACFAS.



On entend souvent dire qu’il faut un village pour élever un enfant. Mais qu’est-ce que ça veut dire exactement ? Comment pouvons-nous mieux nous outiller pour aider les enfants et leur famille ? Présenté à l’ACFAS, le colloque Comment organiser les services pour les enfants de 0 à 5 ans avec des retards de développement ou à risque d’en présenter ? souhaite partager des approches visant à faciliter l’identification des enfants qui vivent avec des difficultés développementales. Des stratégies d’intervention précoces pour soutenir ces enfants et leur famille pourront être mises en œuvre en lien avec la politique provinciale Agir tôt qui vise à augmenter l'accès au dépistage et aux services. Ce colloque se veut un espace d’échange pour partager des stratégies d'actions efficaces.

Chantal CamdenPartage d’expertise 

Lors du colloque, des expériences terrain et des idées seront partagées afin d’alimenter les discussions sur le développement de nouvelles offres de services qui se mettent en place actuellement au Québec. Les recommandations qui en émergeront aideront les décideurs à mieux soutenir les enfants de 0 à 5 ans. Les discussions permettront également à l’ensemble des participants de mieux comprendre comment repérer les enfants en difficulté, comment soutenir leur famille et, au besoin, où référer leurs parents. De simples informations et interactions avec ces familles peuvent améliorer leur quotidien, à la maison, dans leur quartier, à l’école et dans la communauté.  
« Comme il est question d’organisation des services, on pourrait penser, à tort, que cela ne concerne que les gestionnaires travaillant en santé et services sociaux. En fait, nous pouvons tous ensemble, chercheurs, médecins, thérapeutes, parents, éducateurs, contribuer à influencer les services offerts à ces enfants et, ainsi, faciliter leur quotidien et celui de leur famille », souligne Chantal Camden, chercheuse du Centre de recherche du CHUS et de l’IUPLSSS qui a contribué à l’organisation de l’événement.
Qu’est-ce que les difficultés développementales ? Les enfants qui ont des difficultés développementales éprouvent des problèmes à réaliser les activités attendues pour leur âge. Ils peuvent vivre des difficultés généralisées, ou plus spécifiquement dans une ou plusieurs des cinq sphères de développement : motrice et physique, langage, cognitive, sociale et affective. Les problématiques peuvent être transitoires ou permanentes dues à des troubles neurodéveloppementaux, des conditions de santé ou divers facteurs socioculturels. Dans tous les cas, elles demandent qu’on s’y attarde afin de prévenir les conséquences négatives pour les enfants sur le plan de la santé, de l’éducation et social. Les difficultés développementales chez l’enfant
  • Environ 20% des enfants de 0-5 ans vivent avec des difficultés développementales au Québec.
  • Ce pourcentage grimpe jusqu’à 50 % dans certains quartiers socio-économiques défavorisés.
Liens utiles 


<< Retour à la liste des nouvelles
Partager