COVID-19

Pour en savoir plus, visitez santeestrie.qc.ca/covid-19
Des symptômes? Faites votre autoévaluation

Bonification du parc d'équipements au laboratoire de microbiologie

mardi 23 février 2021 | Actualités

L'éventail de plateformes disponibles pour les analyes COVID permet à la population de bénéficier d'une prise en charge rapide et efficace.



Toujours soucieux d’améliorer l’offre de service à la population quant à la détection de la COVID-19, le CIUSSS de l’Estrie – CHUS a fait l’acquisition d’un nouvel appareil, le Flow. Il s’ajoute à la chaîne automatisée de biologie moléculaire COBAS 6800 de l’Hôpital Fleurimont et permettra, entre autres, d’effectuer une partie du criblage du virus afin de détecter les variants et ainsi ralentir leur propagation. Une toute nouvelle interface informatique pour cet appareil, une première mondiale, est également déployée.

Avantages de ces nouvelles acquisitions

Alors que les deux derniers modules de l’appareil Flow, mis en fonction le 25 janvier, permettent l’automatisation de certaines tâches manuelles (pipetage du spécimen et préparation des plaques) et l’interprétation des résultats, la nouvelle interface permet la transmission des résultats de façon électronique évitant ainsi la retranscription manuelle des résultats par le personnel et améliorant, par le fait même, la qualité de l’information.

« Cette nouvelle suite d’équipements de biologie moléculaire maximise l’efficience du personnel et du matériel afin d’effectuer des analyses COVID-19. Elle permet d’automatiser 1000 analyses par jour. Cette pression de moins sur les épaules d’une équipe très sollicitée depuis le début de la pandémie est appréciée, d’autant plus dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre », soutient le Dr Jean Dubé, chef de Département et codirecteur médical de médecine de laboratoire. « En plus de réduire significativement les problèmes musculosquelettiques du personnel, ces modules réduiront les délais en maximisant chacune des tâches nécessaires à la réalisation d’une analyse COVID-19, et cela, tout en diminuant le nombre de ressources humaines pour y arriver. » 

Optimisation des services offerts par la médecine de laboratoire

 « L’acquisition de cet appareil et de son interface permettra aussi d’automatiser d’autres types d’analyses habituelles au laboratoire, dont le multiplex respiratoire bactérien pour la détection de maladies respiratoires. Elle permettra également de développer de nouvelles techniques pour d’autres maladies infectieuses dont les parasites. C’est un gain significatif pour la population de l’Estrie », mentionne Dr Philippe Martin, chef médical au Service de microbiologie du Département de médecine de laboratoire

Un rôle essentiel durant la pandémie

Depuis le 17 mars 2020, le laboratoire de microbiologie de l’Hôpital Fleurimont a été désigné laboratoire de dépistage de la COVID-19 par le ministère de la Santé et des Services sociaux. La mise en fonction du COBAS 6800, le 19 avril 2020, a permis d’augmenter la cadence des analyses pour le dépistage de la COVID-19, soutenant ainsi les équipes dans la poursuite de la gestion de la pandémie. Depuis mars 2020, plus de 300 000 analyses COVID ont été réalisées au laboratoire. 


Fichiers complémentaires
Flow_Communiqué_VF-4_23fev2021.pdf

<< Retour à la liste des nouvelles
Partager