COVID-19

Pour en savoir plus, visitez santeestrie.qc.ca/covid-19

Des questions? Appelez au 1 877 644-4545. Des symptômes? Faites votre autoévaluation.

La Loi sur les soins de fin de vie, ça implique quoi?

jeudi 01 juin 2017 | Actualités

Cette loi assure aux personnes en fin de vie l’accès à des soins de qualité et à un accompagnement adapté, notamment pour prévenir et apaiser leurs souffrances.



Entrée en vigueur le 10 décembre 2015, la Loi concernant les soins de fin de vie implique différentes notions, abordées plus en détails dans les autres textes de ce dossier :

Les soins palliatifs

Ensemble des soins dispensés aux personnes atteintes d’une maladie qui limite la durée de leur vie. Sans hâter ni retarder la mort, l’objectif des soins palliatifs est d’offrir la meilleure qualité de vie possible et le soutien nécessaire.

L’aide médicale à mourir

Intervention exceptionnelle où un médecin administre des médicaments à une personne en fin de vie, à la demande de celle-ci, afin de soulager ses souffrances en entraînant son décès. Ce soin est strictement encadré et balisé par la Loi.

Les directives médicales anticipées

Écrit par lequel une personne majeure et apte à consentir à des soins indique à l’avance les soins médicaux qu’elle accepte ou qu’elle refuse de recevoir dans le cas où elle deviendrait inapte à consentir dans des situations cliniques précises.

Le CIUSSS de l'Estrie - CHUS adapte ses soins pour les personnes en fin de vie

Nathalie Schoos, adjointe à la directrice des soins infirmiers, explique l’importance de développer les compétences du personnel : « Les médecins et intervenants qui offrent des soins palliatifs et de fin de vie doivent pouvoir adapter et personnaliser les soins afin de mieux répondre aux besoins des personnes et de leurs proches. Nous leur offrons d’ailleurs une formation en trois volets. »

Le CIUSSS de l’Estrie – CHUS élabore aussi un portrait des soins dispensés aux personnes en soins palliatifs et aux personnes en fin de vie. Ce portrait, entre autres actions, servira à ajuster l’organisation des soins et services, et ainsi à nous assurer d’offrir le meilleur standard de qualité pour répondre aux besoins des personnes en fin de vie et aux besoins de leurs proches.

Liens complémentaires

Poursuivez la lecture de notre dossier...

 

Soins de fin de vie

Les soins palliatifs

L'humain au cœur du médical

Aide médicale en fin de vie

L'aide médicale à mourir

Soins de fin de vie

 

Les directives médicales anticipées

Indiquer ses souhaits à l'avance dans le cas où l'on devient incapable de consentir



<< Retour à la liste des nouvelles
Partager