Tragédie de Lac Mégantic : résultat de la troisième enquête de santé de la population

mardi 24 janvier 2017 | Santé publique

La communauté de Lac Mégantic est encore éprouvée, mais se relève tranquillement.



Trois grands constats ressortent :

  1. La population souffre encore des conséquences de la tragédie, en particulier les individus ayant été davantage exposés et ceux éprouvant des difficultés à faire face au deuil de leur proche.
  2. Une stabilité et même une certaine amélioration de la santé psychologique est observée.
  3. On note une utilisation accrue des services médicaux et psychosociaux, ce qui porte à croire que le message de ne pas hésiter à consulter un professionnel de la santé passe.

Une enquête essentielle

Citation

« L’étude des conséquences à moyen et à long terme des catastrophes tant naturelles que technologiques est un sujet qui est encore peu documenté au Québec et ailleurs dans le monde. Il est pourtant fondamental de connaître comment des individus et leur communauté s’en sortent après de tels événements pour pouvoir mettre en place des services qui répondent adéquatement à leurs besoins. » Dre Mélissa Généreux, directrice de santé publique

Divers facteurs analysés

Menée à l’automne 2016 auprès de 800 adultes, l’enquête avait deux grands objectifs : 

  • Examiner l'évolution de la santé psychologique de la population du Granit selon son niveau d'exposition
  • Dresser un bilan des impacts négatifs et des retombées positives de la tragédie ferroviaire de 2013

>> Consulter le rapport de l'enquête (Bulletin Vision, no 34)

L’enquête présente des données concernant notamment l’évolution, au sein de la population concernée, de divers facteurs tels que :

  • Les symptômes anxieux et dépressifs
  • Les manifestations de stress post-traumatique
  • La résilience
  • La recherche d’aide auprès d’intervenants sociaux

Le fruit d’une collaboration

L’enquête a été menée par la Chaire de recherche sur les événements traumatiques, la santé mentale et la résilience de l’Université du Québec à Chicoutimi, en collaboration avec la Direction de santé publique de l’Estrie.




<< Retour à la liste des nouvelles
Partager