COVID-19

Pour en savoir plus, visitez santeestrie.qc.ca/covid-19
Des symptômes? Faites votre autoévaluation

Variants : la Direction de santé publique intensifie ses actions

jeudi 01 avril 2021 | Actualités

À partir d'aujourd'hui, tous les cas positifs seront traités d’emblée comme des variants.



Pour contrer l’augmentation du nombre de variants observée depuis les dernières semaines, qui représente maintenant environ plus d’un cas positif sur trois, la Direction de santé publique de l’Estrie intensifie ses interventions pour s’assurer de freiner rapidement la propagation du virus dans notre région. 

« À partir d’aujourd’hui, la Direction de santé publique de l’Estrie appliquera ce qu’on appelle l’approche unifiée pour tous les cas déclarés positifs à la COVID-19. Maintenant, tous les cas positifs seront traités d’emblée comme des variants. » - Dre Geneviève Petit, substitut au directeur de santé publique de l’Estrie et coordonnatrice médicale de la COVID-19 pour la santé publique de l’Estrie. 

Proximité et type de masque considérés

Les équipes d’enquête évalueront si une personne est un contact d’un cas positif à partir de la proximité avec le cas confirmé (distance physique de moins de 2 mètres), peu importe le nombre de temps passé avec ce dernier. Le type de masque qui était porté lors du contact sera également considéré. Les masques de procédure sont à privilégier.

Avec ces nouveautés, plus de personnes seront identifiées comme étant des contacts à risque modéré ou élevé.

Nouvelles consignes pour les contacts à risque modéré ou élevé

Les contacts modérés ou élevés d’un cas positif doivent maintenant passer au moins deux tests pendant leur période d’isolement de 14 jours : un test au début de leur isolement et un test au 12e jour d’isolement, soit deux jours avant la levée de l’isolement. Même si le test est négatif, l’isolement doit être respecté jusqu’à la fin, soit 14 jours.  

Les personnes qui habitent sous le même toit qu’un contact modéré ou élevé devront maintenant s’isoler en attendant le résultat de son premier test de dépistage. Si le test est négatif, elles pourront retourner à leurs activités quotidiennes en respectant rigoureusement les mesures sanitaires et en limitant les sorties non essentielles (ex. : restaurant, cinéma) jusqu’à la levée de l’isolement du contact qui habite le domicile.


Par exemple

Marie est un cas positif. Pendant qu’elle était contagieuse, elle a parlé avec Pierre quelques minutes, à moins d’un mètre et en face à face. L’équipe d’enquête de la santé publique les questionnera sur le type de masques qu’ils portaient. Si ce n’était pas un masque de procédure, Pierre pourrait être identifié comme un contact à risque modéré, même si le contact a duré moins de 15 minutes. 

Les personnes qui vivent dans le même domicile que Pierre auront la consigne d’être isolés jusqu’à ce que Pierre reçoive un résultat négatif pour son premier test dépistage.

 

Autres informations



<< Retour à la liste des nouvelles
Partager