Le Réseau universitaire intégré de santé et de services sociaux (RUISSS) de l’Université de Sherbrooke

Le Réseau universitaire intégré de santé et de services sociaux (RUISSS) de l’Université de Sherbrooke est composé du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l'Estrie - Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CIUSSS de l'Estrie - CHUS), du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est, du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Centre, du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) et du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) Saguenay-Lac St-Jean.

Il a été mis en place pour assurer une desserte en soins surspécialisés et une couverture de la formation médicale partout sur son territoire. Il a pour mandat de faire des recommandations au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) sur :

  • l’offre de service, l’instauration de corridors de services et la prévention des ruptures de soins dans les établissements de son territoire;
  • la formation médicale et la répartition des étudiants, la coordination des activités de recherche et le transfert des connaissances;
  • l’organisation des services médicaux spécialisés pour en améliorer l’efficacité et éviter les dédoublements;
  • l’élaboration d’un plan de l’effectif médical universitaire en relation avec le plan régional d’effectifs médicaux.

La raison d’être d’un RUISSS est de favoriser la concertation, la complémentarité et l’intégration des soins, de l’enseignement et de la recherche entre les établissements, pour le mieux-être de la population.

Objectifs

Les activités d’un RUISSS sont dictées par les besoins de la population, comme identifiés dans son territoire, ou telles qu’identifiées par les autorités ministérielles.

Les RUISSS doivent orienter leurs activités de manière à mobiliser et à mettre en action les intervenants et les établissements de leur territoire, lesquels ont la responsabilité administrative du réseau ou des facultés, afin d’accroître l’efficience et l’efficacité du réseau de la santé et des services sociaux pour ainsi répondre aux besoins de la population.

Objectifs principaux

  1. Faciliter l’arrimage des formations requises par le réseau dans le curriculum de base.
  2. Favoriser l’accès aux stages et le déploiement de la formation en région afin de supporter les programmes de formation dans les domaines de la santé et des services sociaux et répondre aux besoins du réseau.
  3. Promouvoir le transfert des connaissances entre les universités, le(s) centre(s) hospitalier(s) universitaire (CHU), les instituts et les établissements de santé et de services sociaux du territoire de desserte du réseau.
  4. L’accès à des programmes favorisant le développement et le maintien des compétences pour l’ensemble des professions reliées au domaine de la santé et des services sociaux, particulièrement pour les professionnels pratiquant en région.
  5. La promotion et l’implantation des meilleures pratiques de soins de santé et des services sociaux, auprès des établissements membres du réseau, des activités de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux et des unités d’évaluation des technologies et modes d’intervention en santé et en services sociaux des CHU, instituts et CIUSSS de son réseau afin d’assurer la productivité et l’efficience de ces activités.
  6. L’instauration des corridors de service en accord avec les missions des établissements: a. En favorisant une fluidité dans le transfert des patients et de l’information entre les établissements du réseau.
  • En assurant le support à distance des équipes de premières et deuxièmes lignes.
  • En supportant des plans des effectifs médicaux qui tiennent compte des besoins particuliers des territoires faiblement peuplés.

 

Missions

  • Coordonner les soins spécialisés et ultraspécialisés partout sur le territoire : planifier et développer les soins spécialisés et ultraspécialisés sur son territoire. Le Réseau universitaire intégré de santé et de services sociaux (RUISSS) de l’Université de Sherbrooke veille ainsi à ce que sa population reçoive tous les services dont elle a besoin.
  • Soutenir la formation universitaire des professionnels de la santé : consolider la formation médicale et celle des autres professionnels en santé sur tout son territoire.  Ainsi, le Réseau universitaire intégré de santé et de services sociaux (RUISSS) de l’Université de Sherbrooke adapte les programmes de formation aux besoins identifiés, développe les milieux de stage, promeut les meilleures pratiques cliniques, stimule le transfert des expertises et instaure des programmes de maintien des compétences. L’objectif est d’optimiser les compétences et, aussi, de favoriser le recrutement et la rétention des professionnels de la santé. 
  • Promouvoir les activités de recherche : appuyer le développement de la recherche sur son territoire, en collaboration avec ses partenaires et le Fonds de recherche en santé du Québec (FRSQ). L’objectif est d’atteindre les masses critiques de chercheurs, d’optimiser la collaboration et de partager les plateaux techniques. Le RUISSS soutient ses partenaires régionaux dans la mise sur pied d’équipes de recherche.
  • Accroître l’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé : organiser les activités d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé dans les établissements de son territoire. Le but est d’en augmenter la productivité et l’efficience. Les 4 RUISSS collaborent ensemble et en partenariat avec l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) pour déterminer les champs d’action prioritaires, décider de la répartition des activités et assurer la diffusion des résultats.
  • Prévoir les ressources médicales universitaires nécessaires : établir un plan d’effectifs médicaux universitaires et participe à l’élaboration du plan régional d’effectifs médicaux (PREM) dressé par les agences de santé et de services sociaux de son territoire. L’objectif est de permettre aux établissements membres de rencontrer leurs obligations de soins, d’enseignement, de recherche et d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé.

Territoire

Le territoire du Réseau universitaire intégré de santé et de services sociaux (RUISSS) de l’Université de Sherbrooke

Plus d’un million de personnes vivent sur le territoire du RUISSS, qui comprend l’Estrie, une partie de la Montérégie et de la Mauricie et du Centre-du-Québec ainsi que toute la région du Saguenay-Lac St -Jean. Ce qui représente environ 14 % de la population du Québec. Outre le RUISSS de l’Université de Sherbrooke, il y a le RUISSS de l’Université de Montréal, le RUISSS de l’Université McGill et le RUISSS de l’Université Laval.  Ces 4 RUISSS couvrent la province en entier. Ils font partie intégrante de la Loi sur les services de santé et les services sociaux.

Contact

Attention ! Ces numéros de téléphone sont ceux de l'administration du RUISSS de l'Université de Sherbrooke. Ce n'est pas le bon endroit pour avoir des renseignements cliniques ou pour annuler ou reporter un rendez-vous dans une clinique spécialisée. Merci!

RUISSS de l'Université de Sherbrooke

3001, 12e Avenue Nord
Sherbrooke, Québec J1H 5N4
Téléphone : 819 821-8000, poste 72740

Courriel : ruisss-udesanti-spam@anti-spamusherbrookeanti-spam.anti-spamca

 

Personne-ressource :

Coordination du réseau

Mme. Marick Beauchamp

Téléphone : 819 821-8000, poste 72561  

Partager