COVID-19 | Consultez CORONAVIRUS | COVID-19 ou appelez au 1 844 721-6094  
Le port du masque est toujours obligatoire dans toutes nos installations

Chaleur extrême

Se protéger pendant les vagues de chaleur

La chaleur extrême peut entraîner des effets sur la santé, notamment de la déshydratation, de la grande fatigue, des maux de tête, des nausées, des étourdissements, etc.

Pour éviter les effets nocifs de la chaleur, il est recommandé de :

  1. BIEN S’HYDRATER : Boire beaucoup de liquides variés (ex. : eau, jus dilué avec de l’eau, boisson pour sportifs sans caféine) sans attendre d’avoir soif ou selon les quantités indiquées par le médecin.
  2. RESTER AU FRAIS : Passer au moins deux heures par jour dans un endroit frais (idéalement avec climatisation).
  3. RÉDUIRE LES EFFORTS : À partir de 10 h et jusqu’en soirée, éviter les activités physiques intenses à l’extérieur.

Personnes à risque

Les personnes suivantes ont plus de risques de présenter des complications si elles sont exposées à la chaleur :

  • les bébés et les enfants de moins de 5 ans;
  • les personnes âgées;
  • les personnes en perte d’autonomie ou qui vivent seules;
  • les personnes qui souffrent de maladies chroniques ou de problèmes graves de santé mentale;
  • les personnes qui ont des problèmes de consommation d’alcool ou de drogues; 
  • les personnes qui exercent un métier exigeant physiquement ou qui travaillent au soleil ou à l’extérieur, comme les travailleurs de la construction;
  • les personnes qui travaillent dans des milieux où les procédés de travail dégagent de la chaleur, comme les fonderies ou les boulangeries;
  • les personnes qui font de l’exercice intense à l’extérieur par temps chaud, ou à l’intérieur dans des lieux non climatisés ou mal ventilés;
  • les personnes qui n’ont pas accès à des endroits frais ou climatisés;
  • les personnes qui prennent certains médicaments sous ordonnance susceptibles d’aggraver les effets de la chaleur;
  • les personnes en mauvaise condition physique ou en surpoids;
  • les personnes qui sont malades et qui font de la fièvre.

Zones à risque

Certaines caractéristiques de l’environnement augmentent les risques pour la santé liés à la chaleur. Par exemple, un secteur urbain, avec une présence importante de surfaces asphaltées, certains types d’immeubles, et peu de végétation est un lieu propice à l’effet « îlot de chaleur ». Dans ces zones, on observe parfois une augmentation de température jusqu’à 12 degrés Celsius par rapport à d’autres zones sur le même territoire. En Estrie, on note une concentration importante d’îlots de chaleur dans différentes villes du territoire.

Si vous résidez dans un îlot de chaleur, vous êtes plus à risque de souffrir de troubles liés à la chaleur.

Localiser les îlots en Estrie

Chaleur extrême et COVI​D-19

Dans le contexte de pandémie, l'isolement est requis pour certaines personnes, notamment celles ayant la COVID-19 (https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/isolement/quand-faut-il-sisoler).

Exceptionnellement, lorsque l'étape d'alerte ou de mobilisation du plan d'action régional CHALEUR est atteinte, une personne en isolement en raison de la COVID-19 peut sortir à l'extérieur pour avoir un répit dans un endroit plus frais si la température intérieure du domicile devient trop élevée et que les mesures recommandées pour se rafraichir ne suffisent pas. 

Elle peut donc : 

  • Fréquenter une cour même si elle est partagée;
  • Sortir de la cour pour trouver un endroit ombragé (ex. : au parc).
Partager