Cannabis : une approche qui mise sur la prévention

mercredi 30 janvier 2019 | Actualités

Être en faveur de la légalisation du cannabis ne signifie pas encourager ou normaliser la consommation.


Dre Mélissa Généreux, directrice de santé publique du CIUSSS de l’Estrie – CHUS présente deux formations à l’Université populaire de Sherbrooke (Upops). Les thèmes abordés sont la science derrière le cannabis et sur la légalisation et la réduction des méfaits.

Une légalisation encadrée

La santé publique croit fortement qu’une légalisation bien encadrée permet de : 

  • réduire les méfaits et minimiser les risques à la santé
  • favoriser la discussion autour de la consommation
  • faciliter le repérage des consommateurs à risque
  • contrôler la qualité et la sécurité du produit

Contrairement à l’alcool (dont les effets sont davantage observés), la consommation de cannabis ne conduirait ni à la violence ni au crime. Comme cette drogue procure un état d’apaisement et une augmentation de la sociabilité, elle contribue plutôt à supprimer le comportement violent.

Effets potentiels sur la santé

La consommation du cannabis est associée à plusieurs effets : des déficits au plan de l’attention, de la mémoire et de la vitesse de traitement de l’information. Par conséquent, cela nuit à la capacité d’apprendre à l’école.

Les effets nocifs du cannabis sont particulièrement inquiétants chez les personnes de moins de 25 ans, puisque la maturation du cerveau et des circuits neuronaux ne sont pas complétés.

L’usage du cannabis est associé à la dépression chez les adolescents et les jeunes adultes, aux troubles anxieux et à la schizophrénie. Ces associations touchent principalement les grands consommateurs réguliers qui ont commencé tôt à l’adolescence.

À long terme, le cannabis inhalé peut augmenter la probabilité de développer des maladies respiratoires. On observe plus de toux et de sécrétions chez les consommateurs de cannabis fumé ou vapoté, puisque la fumée contient des substances nocives qui peuvent irriter le système respiratoire.

En savoir plus



<< Retour à la liste des nouvelles
Partager