COVID-19

Dépistage du cancer du poumon dès septembre

mardi 01 juin 2021 | Actualités

Le CIUSSS de l’Estrie – CHUS participe à un projet de démonstration du MSSS



Un projet-pilote avant un programme officiel de dépistage

Certaines études concluent que le dépistage du cancer du poumon a un bénéfice direct sur la survie. En vue éventuellement d’en faire un programme officiel, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) lance un projet de démonstration (projet-pilote) auquel participent huit établissements au Québec, dont le CIUSSS de l’Estrie – CHUS.

Le projet vise à s’assurer que les résultats obtenus dans les études sont reproductibles au Québec. Par la suite, le dépistage pourrait s’implanter partout dans la province.

C’est pour qui?

Le dépistage est réservé aux fumeurs et ex-fumeurs de 55 à 74 ans ayant un risque élevé de développer un cancer du poumon.

Les personnes potentiellement admissibles seront référées surtout par les médecins de famille ou les infirmières praticiennes spécialisées (IPS). Même si elles n’en n’ont pas, les personnes répondant aux critères pourront s’inscrire également.

Quelle sorte de dépistage?

Il s’agit de prendre des images précises des poumons avec la tomodensitométrie axiale à faible dose, communément appelée CT-scan. C’est un examen non douloureux qui dure moins d’une minute.

Un démarrage au CIUSSS de l’Estrie – CHUS en septembre

Le dépistage du cancer du poumon débutera en septembre 2021 sur le territoire de l’Estrie, principalement à l’Hôpital Fleurimont.

« On prévoit pouvoir offrir le service à quelque 750 personnes par année en Estrie et Montérégie », commente la Dre Nicole Bouchard, pneumologue au CIUSSS de l’Estrie – CHUS, mais aussi responsable du dépistage pour le réseau Estrie-Montérégie.  Fait à noter, en 2018 l’Estrie et la Montérégie ont formé un réseau pour améliorer les services en cancer pulmonaire.

« Ce projet de démonstration permettra de détecter les cancers pulmonaires à un stade précoce. Il viendra améliorer les chances de guérison. C’est similaire au programme de dépistage du cancer du sein qui existe depuis longtemps. Le dépistage du cancer du poumon a commencé en Ontario il y a un an, et les résultats sont excellents », conclut la Dre Bouchard.

À la fin de l’été, la population sera informée de la date précise du lancement du service.

Le cancer du poumon en Estrie 

  • Le cancer du poumon est responsable d’environ 35 % des décès par cancer chez les 65 à 74 ans.
  • En 2018, il y a eu 555 nouveaux cas de cancer pulmonaire en Estrie.
  • Quelque 200 nouveaux cas sont opérés sur le territoire chaque année.
  • Par année, environ 350 cas de cancer du poumon sont traités en radio-oncologie en Estrie.

En savoir plus

Communiqué du MSSS



<< Retour à la liste des nouvelles
Partager