Les pionnières des services sages-femmes honorées

mercredi 30 octobre 2019 | Actualités

Portrait des trois femmes honorées aux portes ouvertes des 25 ans de la Maison de naissance de l’Estrie et des services sages-femmes.



En 1994, un projet avant-gardiste naissait

Une centaine de personnes étaient présentes, le 6 octobre dernier, pour souligner les 25 ans de la Maison de naissance de l’Estrie et les 20 ans de la légalisation de la pratique sage-femme. De fait, l’Estrie a participé aux projets pilotes avant la légalisation à plus grande échelle. D’ailleurs, les trois instigatrices du projet en Estrie, présentes pour l’occasion, ont été honorées lors d’une cérémonie.

Il s’agit de Jeen Kirwen et de Jennie Stonier, sages-femmes, ainsi que de Lyne Castonguay, chargée de projet, puis administratrice à la Maison de naissance de l’Estrie (auparavant appelé le Centre de maternité de l’Estrie).

 

Lyne Castonguay : une approche communautaire

Ces trois femmes ont joué un rôle crucial dans l'émergence des services sages-femmes en Estrie et au Québec. Lyne Castonguay se rappelle les démarches pour obtenir un des projets ici :

« Dès le départ, nous avions une approche très communautaire, avec des parents siégeant au comité de travail et des médecins de famille qui y croyaient. Tous ont participé aux réflexions et aux différentes étapes pour l’implantation des services sages-femmes en Estrie. Cette belle collaboration a survécu. C’est une grande fierté pour moi et une grande force pour notre maison de naissance. » - Lyne Castonguay

Mme Castonguay a notamment participé à rédiger le cadre de référence provincial sur la pratique sage-femme.


Jeen Kirween : des relations privilégiées avec chacune des mères

La sage-femme Jeen Kirwen a assisté plus de 2500 naissances en 45 ans de carrière. Ce qu’elle retient? La relation développée avec chacune des femmes qui devenait mère. La famille qui naissait, la joie de voir les enfants naître. Elle s’est sentie privilégiée de pouvoir accompagner les femmes vers des accouchements plus naturels et a été agréablement surprise, à la suite de la légalisation de la pratique, par la grande variété de clientèle.


Jennie Stonier : du Grand-Nord à Sherbrooke

Jennie Stonier avait acquis, quant à elle, de l’expérience comme sage-femme dans le Grand-Nord. À cet endroit, les femmes accouchaient sur place la plupart du temps. L’hôpital le plus près pouvant se trouver à 8 heures de route! Cette expérience lui a servi lors des débuts des services sages-femmes ici, l’aidant, entre autres, à former ses collègues.

Des retrouvailles émouvantes

Mme Stonier a notamment assisté le premier accouchement avec sage-femme en Estrie dans les locaux loués aux Résidences Murray, près de l’Hôpital Saint-Vincent. Le bébé né à ce moment est devenu un jeune homme, qui était présent, avec sa famille, à l’événement du 6 octobre dernier! Ils étaient fiers d’avoir contribué à lancer ce mouvement et leur présence a donné lieu à des retrouvailles émouvantes. Le Centre de maternité de l’Estrie sur la rue Murray a par la suite déménagé dans l’arrondissement de Bromptonville, son emplacement actuel.

Nos services sages-femmes

De nos jours, sur notre territoire, environ 400 femmes par année choisissent un suivi sage-femme pour la naissance de leur enfant, ce qui représente près de 10 % des naissances. Le suivi est offert par la quinzaine de sages-femmes basées à Sherbrooke ou au point de service de Granby, ouvert depuis décembre 2016.

Les sages-femmes adoptent une approche globale et personnalisée qui inclut le couple et la famille en privilégiant les choix éclairés, la responsabilisation et la participation des parents. Les parents peuvent choisir un accouchement à la Maison de naissance de l'Estrie à Sherbrooke, à domicile ou en centre hospitalier.

Liens complémentaires



<< Retour à la liste des nouvelles
Partager