Voir grand pour les tout-petits de 0 à 5 ans

mardi 12 novembre 2019 | Santé publique

Le directeur de santé publique dévoile son rapport sur la santé et le bien-être des tout-petits en Estrie.



Bien que la majorité des tout-petits soient en bonne santé et vivent dans des environnements bienveillants et sécurisants, le rapport du directeur de santé publique démontre une augmentation d’enfants vulnérables en Estrie.

En 2017, 29 % des enfants de la maternelle, soit 1500 enfants, présentaient une vulnérabilité dans au moins un domaine de développement. C’est un peu plus élevé qu’au Québec (27 %). Certains enfants sont plus susceptibles d’être vulnérables dans au moins un domaine de développement, c’est-à-dire : les garçons, les enfants anglophones, les enfants nés à l’extérieur du Canada et ceux vivant dans des secteurs défavorisés.

Les domaines de développement évalués

  1. Santé physique et bien-être
  2. Compétences sociales
  3. Maturité affective
  4. Développement cognitif et langagier
  5. Habiletés de communication et connaissances générales

 

Le rapport propose six pistes d’action ainsi que des recommandations afin d’améliorer le bien-être et la santé des tout-petits :

  1. Assurer le suivi du développement de tous les enfants jusqu’à 5 ans;
  2. Adapter nos interventions pour mieux répondre aux besoins des enfants les plus vulnérables;
  3. Bâtir les soins et services avec les parents;
  4. Consolider des actions préventives visant le développement global de l’enfant;
  5. Favoriser la collaboration, la complémentarité et la cohérence entre les partenaires;
  6. Renforcer l’alliance entre la pratique et la recherche.

« Nous savons que pour les deux tiers de ces 1500 enfants, la vulnérabilité aurait pu être évitée. Partir du bon pied dans la vie et atteindre son plein potentiel est un déterminant d’une société en santé et prospère. Il est nécessaire que tous les partenaires unissent leurs forces pour donner la chance à chaque enfant de développer son plein potentiel. » - Dr Alain Poirier, directeur de santé publique en Estrie.

« Ce rapport démontre l’importance des travaux en cours et à venir pour l’enfance et la jeunesse au sein de notre établissement. L’importance du filet social et de la collaboration de tous les partenaires y sont mis de l’avant. Comme société, nous devons aimer, accompagner et protéger chaque enfant. Nous sommes tous concernés. » - Dr Stéphane Tremblay, président-directeur général du CIUSSS de l’Estrie – CHUS.

Lien complémentaire


Fichiers complémentaires
Communique_Rapport_directeur_sante_publique_0-5_ans.pdf

<< Retour à la liste des nouvelles
Partager