COVID-19

Pourquoi se faire vacciner?

mercredi 05 mai 2021 | Actualités

La population est confrontée à de nombreuses préoccupations concernant la vaccination. Un colloque de l’ACFAS démystifie le tout.



Pendant la pandémie, est-ce que mes enfants ou moi-même devrions recevoir nos vaccins habituels? Puis-je me rendre sans danger à mon rendez-vous de vaccination? Le nouveau vaccin contre la COVID sera-t-il sûr puisqu'il est fabriqué si rapidement? Y aura-t-il suffisamment de vaccins pour tout le monde? Les Canadiens et les Québécois sont confrontés à de nombreuses préoccupations concernant la COVID-19. Il est essentiel de bien comprendre les obstacles à l'acceptation du vaccin afin que la population continue d'être protégée contre les maladies infectieuses habituelles, comme la rougeole, mais également contre le nouveau virus de la COVID-19. 

Le colloque Vaccination et pandémie : Impact sur le système d'immunisation et perception d'un vaccin contre la COVID présentera l'impact de la pandémie de COVID-19 sur les programmes de vaccination de routine et les couvertures vaccinales au Québec et au Canada. Pour mieux comprendre les enjeux, les préoccupations et l’acceptation sociale des vaccins au pays, l’analyse des déterminants de l’intention de vaccination contre la COVID-19 et l'évolution du discours dans les médias sociaux seront abordées. De plus, l’acceptation du vaccin contre la COVID-19 sera discutée dans des perspectives de santé mentale et de vision du monde complotiste. Finalement, une table ronde permettra d'échanger sur l'historique de la vaccination contre la COVID-19 au Québec. 

« Ce qui est important pour moi, c’est que la recherche permet d’améliorer les connaissances et de pouvoir prendre des décisions rationnelles tout en prenant en considération les préoccupations de la population», souligne le Dr Arnaud Gagneur, chercheur au Centre de recherche du CHUS, néonatalogiste au CIUSSS de l’Estrie – CHUS et organisateur du symposium.

 

Conférenciers invités

Ève Dubé, anthropologue, professeure invitée à l’Université Laval et chercheuse à l’Institut national de santé publique du Québec et au Centre de recherche du CHU de Québec. Elle s’intéresse aux enjeux sociaux et culturels entourant la prévention des maladies infectieuses et plus particulièrement au phénomène de l’hésitation à la vaccination. Elle présentera la perception et l’évolution du discours concernant le vaccin contre la COVID-19 dans les médias sociaux.

 

Dre Maryse Guay, médecin-conseil à la Direction de santé publique de la Montérégie et à l’Institut national de santé publique du Québec, professeure titulaire à l’Université de Sherbrooke, chercheuse et directrice scientifique du Centre de recherche de l’Hôpital Charles-Le Moyne. Elle s’intéresse à la vaccination sous l’angle de la recherche évaluative sur les programmes publics de vaccination, l’organisation des services de vaccination, les couvertures vaccinales et l’hésitation vaccinale.  Elle présentera l’état de situation sur la vaccination contre la COVID-19 au Québec et animera une table ronde sur l’historique de la vaccination contre la COVID-19 au Québec.

 

 

En date du 3 mai 2021, 3 256 401 doses de vaccin contre la COVID-19 ont été administrées au Québec, selon l’Institut national de santé publique du Québec. Au total, 37,2% des Québécois ont reçu au moins une dose du vaccin. Voici un aperçu de la couverture vaccinale contre la COVID-19 au Québec selon le groupe d’âge.

 

Groupe d’âge

Proportion de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19*

0-15 ans

0,0 %

16-59 ans

24,5 %

60-69 ans

80,9 %

70-79 ans

92,4 %

80 ans et plus

92,1 %

Ensemble du Québec

37,2 %

*  En date du 2 mai 2021, données colligées par l’Institut national de santé publique du Québec.

 

 

 



<< Retour à la liste des nouvelles
Partager