COVID-19

Pour en savoir plus, visitez santeestrie.qc.ca/covid-19

Des questions? Appelez au 1 844 721-6094 (Estrie) ou au 1 877 644-4545 (Lundi au vendredi : de 8 h à 18 h).

Chaleur extrême : Boîte à outils pour les municipalités

Certaines informations disponibles sur cette page seront adaptées afin de respecter les directives ministérielles en contexte de pandémie (COVID-19).

Cette boîte à outils a été développée pour soutenir les municipalités dans leurs interventions lors de vagues de chaleur extrême.

Dans cette page :

 

Un épisode de chaleur extrême représente une menace à la santé de la population et est susceptible d’atteindre une certaine ampleur justifiant le recours aux mécanismes de sécurité civile. L’élaboration d’un plan particulier d’intervention à l’échelle municipale, incluant des éléments présentés dans cette boîte à outils, facilitera la coordination des actions à réaliser dans une municipalité.

Les actions municipales en contexte de chaleur visent à communiquer de l’information aux citoyens ou à mettre en place des services orientés autour des trois règles d’or :

  • s’hydrater,
  • rester au frais, 
  • réduire les efforts.

Chaleur extrême : définition

  • Critères : prévision de minimum 3 jours avec une température maximale de 31o C ou plus et minimale de 18o C ou plus.
  • Alerte : la municipalité est avisée par la Direction régionale de sécurité civile.
  • Enjeu : peut entraîner des troubles de santé allant jusqu’aux décès.
  • Actions à prévoir : un maximum d’actions préventives doivent être appliquées et certaines mesures de protection plus intensives sont fortement à considérer.

ATTENTION : une alerte d’un site météo ne constitue pas nécessairement une alerte de chaleur extrême.

Pistes d'interventions

Plus une vague de chaleur extrême dure dans le temps, plus la municipalité devrait considérer un nombre important d’actions à mettre en place. Bien sûr, ces actions doivent être considérées selon le contexte propre à chaque municipalité, selon les ressources disponibles et les vulnérabilités présentes sur le territoire.

Les principaux objectifs des actions à mettre en place sont :

  • Offrir des possibilités à la population de se rafraîchir.
  • Rejoindre les citoyens à risque de souffrir de la chaleur.

La plupart des actions ci-dessous peuvent être effectuées même en contexte de pandémie. Toutefois, certaines adaptations sont requises afin de respecter les consignes sanitaires en vigueur, notamment en ce qui concerne la distanciation physique et les mesures d'hygiène.  

Les exemples suivants sont reconnus comme des interventions utiles pour prévenir les effets de la chaleur sur la santé de la population :

  • Ouverture prolongée des plages, des piscines et jeux d’eau et de certains édifices municipaux climatisés (ex. : bibliothèque, hôtel de ville).
  • Ouverture de centres de rafraîchissement.
  • Tournée des camps de jours pour rappeler les mesures préventives.
  • Tournées des équipes de travailleurs municipaux les plus à risque.
  • Accès gratuit au service de transport en commun pour se déplacer vers des lieux climatisés.
  • Accès gratuit à de l’eau potable dans tous les milieux municipaux (intérieurs et extérieurs).
  • Appel à la solidarité aux propriétaires d’immeubles à logements afin qu’ils puissent prendre des nouvelles de leurs locataires pour s’assurer que leur état de santé ne se détériore pas.
  • Mise en place de patrouilles dans les secteurs plus défavorisés pour distribuer des bouteilles d’eau et porter assistance au besoin.

Opération démarchage

Malgré les efforts visant à contrer les effets d’épisodes de chaleur, certains groupes de personnes à risque auront, pour diverses raisons, plus de mal à appliquer les mesures préventives. Ce sont pour ces citoyens que les opérations de type « porte à porte » prennent tout leur sens.

Consulter le document « Comment réussir une opération de démarchage ».

Communications aux citoyens

Plusieurs moyens peuvent être pris pour inviter les citoyens à utiliser vos services bonifiés :

  • panneaux électroniques
  • sites web et pages Facebook
  • radio communautaire
  • communiqué de presse
  • affichage sur des véhicules municipaux et dans les transports en commun
  • camion porte-voix qui circule dans certains secteurs
  • appels automatisés ou personnalisés aux domiciles des gens ou dans leur milieu de vie

Pour élaborer leurs messages, les municipalités peuvent se référer aux outils d’information sur la chaleur et faire référence au la page Chaleur extrême dédiée à la population. L’élaboration d’un plan de communication pourrait aussi permettre un bon arrimage de l’ensemble des actions de communication et un déploiement en temps opportun.

Citoyens à cibler

  • Responsables d’événements municipaux impliquant des personnes à risque 
  • Responsables de camps de jour 
  • Responsables de plans d’eau et piscines municipales 
  • Athlètes et sportifs
  • Travailleurs municipaux 
  • Population générale, dont les parents de jeunes enfants, les personnes âgées et les groupe plus à risque 

Quartiers davantage touchés

Plusieurs facteurs peuvent rendre les logements plus difficiles à rafraîchir : mauvaise isolation, absence de climatisation, toits plats, fenestration abondante, présence d’îlots de chaleur urbains, etc.

Les craintes face à la sécurité du quartier peuvent également inciter des citoyens à garder leurs portes et fenêtres closes, ou encore de demeurer à l’intérieur plutôt que de sortir se rafraîchir dans des endroits publics comme les parcs.

Outils



Partager